• Français
  • English

SIMV

SIMV

 

 

 

Le SIMV (Syndicat de l’Industrie du Médicament et réactif Vétérinaires) représente les entreprises qui fabriquent et mettent sur le marché français des médicaments et réactifs destinés aux animaux de compagnie et d’élevage.

Le rôle de l’Industrie du médicament et réactif vétérinaires est de maintenir les animaux en bonne santé, en apportant des solutions thérapeutiques pour prévenir et traiter les maladies.

 

Les enjeux de la santé animale

 

Il s’agit de maintenir les animaux dans le meilleur état de santé possible.

La santé animale présente les enjeux suivants:

 

Le bien-être de l’animal

 

En France, la douleur est sous diagnostiquée et seul un animal sur trois est traité contre 50 à 75% dans les autres pays[1].

L’industrie s’engage fortement pour préserver et améliorer le bien-être des animaux de compagnie et d’élevage et prendre en charge plus efficacement la douleur. Par exemple, des animaux de compagnie en bonne santé contribuent à l'équilibre affectif et psychologique d'une large part de la population, et en particulier de la population la plus fragile (personnes âgées, personnes seules…)

 

La santé publique et le concept d’ « Une Santé »

 

De tout temps l’humanité a fait face à une propagation des agents infectieux et des risques de pandémies et depuis ces dix dernières années, la propagation est croissante. Les maladies d’origine animale (grippe aviaire, H1N1, SRAS…) impactent notre santé, la qualité et la sécurité de notre alimentation, ainsi que la biodiversité.

Les différentes crises sanitaires ont révélé combien un événement sanitaire initialement animal peut représenter un risque pour la santé publique, avec des conséquences de dimension mondiale sur l’économie, l’environnement et les sociétés.

Dès lors, se dégage un tryptique entre santé humaine, santé animale et gestion de l’environnement. Ce lien nécessite une approche cohérente et globale de la santé et est connu sous le concept d’« Une Santé ». La mondialisation des risques sanitaires fait de ce concept plus que jamais un sujet d’actualité.

 

La sécurité sanitaire

 

60% des maladies infectieuses humaines connues sont d’origine animale (zoonoses). Leur transmission s’étend, soit par voie alimentaire non maitrisée, par voie vectorielle ou par simple contact.

Ainsi, les médicaments et réactifs vétérinaires, en contribuant à prévenir et à traiter les maladies animales infectieuses ou parasitaires, participent à la protection de l’homme contre les maladies d’origine animale et donc à la sécurité sanitaire.

 
 
 
L’innocuité et la sécurité alimentaire

 

L’innocuité alimentaire

L’innocuité alimentaire désigne l’assurance que les aliments ne causeront pas de dommages aux consommateurs quand ils sont préparés ou/et consommés conformément à l’usage auquel ils sont destinés.

Les maladies animales contagieuses peuvent avoir des conséquences sur l’innocuité alimentaire mais aussi un impact économique néfaste en entrainant des pertes de produits d’origine animale.

Ainsi, les médicaments et réactifs vétérinaires en contribuant à prévenir et à traiter les maladies animales infectieuses ou parasitaires des animaux d’élevage garantissent des animaux en bonne santé pour une alimentation saine et donc participent à l’innocuité alimentaire.

 
La sécurité alimentaire

La sécurité alimentaire désigne la sécurité des approvisionnements alimentaires en quantité et qualité.

La fin du 20ème siècle et le début du 21ème siècle ont été caractérisés par une forte croissance des pressions sur les ressources terrestres notamment avec les développements économiques et démographiques. Cela impose une production de protéines animales en quantité suffisante dans tous les types d’élevages. Ce probable doublement de la demande de viande et de lait d’ici 2050 va fortement  impacter les filières de production organisées comme la volaille, le porc, le veau et même l’aquaculture.

Ainsi, les médicaments et réactifs vétérinaires en contribuant à préserver la santé animale, garantissent la compétitivité de l’élevage et l’efficacité  technique, économique et environnementale de tous les systèmes d’élevage de la filière animale. Les médicaments et réactifs vétérinaires participent à la sécurité alimentaire.

 
Préservation de l’environnement

 

Les productions agricoles ont un impact environnemental par le dioxyde de carbone (CO2) qui en émane. Par exemple, les bovins représentent 5 % des 500 millions de tonnes de CO2 émises par la France, soit 26 millions de tonnes d’équivalent CO2 (un peu plus d’un million de tonnes de méthane).

 

Là encore les médicaments et réactifs vétérinaires ont un rôle à jouer. En maintenant les animaux en bonne santé, ils permettent de réduire les pertes à la production liées aux maladies. La même quantité de nourriture est produite par un nombre restreint d’animaux en bonne santé.

L’impact environnemental est ainsi réduit par l’utilisation à bon escient des médicaments et réactifs vétérinaires.

 

Ainsi, les médicaments et réactifs vétérinaires sont un instrument clé du développement durable en conciliant santé publique, développement industriel et protection de l’environnement, tout en s’inscrivant dans le concept « Une Santé ».




[1] Etude Wood Mc Kenzie, Mars 2006. Vet estimation

 

PARTENAIRES

MEDIA